Élections provinciales : les réponses des partis aux demandes de l’ARQ

21 septembre 2022

Le 3 octobre prochain, les Québécoises et les Québécois seront appelés aux urnes. Afin d’en savoir plus sur les intentions des principaux partis politiques envers l’industrie de la restauration, l’ARQ leur a posé une série de questions dans une lettre leur ayant été adressée le 18 août dernier.

Un mois plus tard, l’ARQ est en mesure de publier les réponses apportées par la Coalition Avenir Québec (CAQ), par le Parti libéral du Québec (PLQ) et par Québec Solidaire (QS) sur les enjeux qui préoccupent ses membres et l’ensemble de l’industrie. Notez que nous sommes toujours en attente des réponses du Parti Québécois (PQ) et du Parti conservateur du Québec (PCQ) et que nous les ajouterons dès leur réception.

 

L'équipe de l'ARQ vous résume les plateformes électorales des principaux partis politiques dans un tableau récapitulatif disponible en cliquant sur l'image ci-dessous. 

Tableau récapitulatif des plateformes électorales des principaux partis politiques

 

Questions et réponses

Est-ce que votre parti modifierait la Loi sur les normes du travail pour permettre aux restauratrices et restaurateurs de mettre en place une politique de partage des pourboires?

CAQ : La Coalition Avenir Québec désire obtenir un consensus entre les représentants des employeurs et des employés. Elle a également déjà formé un comité de travail au printemps 2022 pour examiner et réfléchir sur la question.

PLQ : Le Parti Libéral du Québec se dit disposé à réfléchir à la question. Toutefois, il est impératif que la solution retenue soit acceptable pour les employés. Selon le PLQ, il convient de lancer des consultations sur cette question pour identifier les mécanismes susceptibles d’améliorer la situation actuelle.

QS : Québec Solidaire affirme que les salaires du personnel en cuisine et des autres employés de la restauration devraient augmenter. Cependant, le parti n’a pas répondu directement à la question.

PQ : En attente de réponse.

PCQ : En attente de réponse.

Est-ce que votre parti ramènerait le crédit d’impôt dans sa totalité et considérerait changer le calendrier de versement de ce crédit pour le rendre trimestriel?

CAQ : Selon la CAQ, la question nécessite une réflexion plus approfondie. Le parti s’engage aussi à étudier la question s’il est réélu.

PLQ : Le PLQ n’a pas l’intention de procédé à une bonification du crédit d’impôt remboursable pour les pourboires déclarés, car il affirme avoir choisi une voie différente pour atteindre ce même objectif, en proposant de diminuer la taxe sur la masse salariale.

QS : Québec Solidaire compte suspendre la TVQ sur les produits essentiels (dont les repas au restaurant) jusqu’à la fin de la crise d’inflationniste, soit lorsque l’inflation passera sous la barre du 3 %. Cependant, le parti n’a pas répondu directement à la question.

PQ : En attente de réponse.

PCQ : En attente de réponse.

Est-ce que votre parti s’engage à négocier un nouveau volet d’immigration du secteur bioalimentaire avec le gouvernement fédéral et ainsi répondre à un besoin crucial de trouver des travailleurs?

CAQ : La CAQ s’engage à travailler de concert avec le gouvernement fédéral afin de répondre aux besoins de main-d’œuvre, notamment par la renégociation de l’Accord Canada-Québec sur l’immigration.

PLQ : Le PLQ s’engage à accélérer le traitement des dossiers d’immigration pour qu’il soit comparable à la moyenne canadienne et à remettre en place le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) dans sa version initiale. Il souhaite également obtenir le plein contrôle du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) afin de diminuer les délais de traitement des dossiers et profiter d’un meilleur choix pour répondre à nos besoins de main-d’œuvre.

QS : QS croit que le Québec est capable d’accueillir davantage de personnes demandeuses d’asile ou de personnes immigrantes. Cependant, le parti n’a pas répondu directement à la question.

PQ : En attente de réponse.

PCQ : En attente de réponse.

Est-ce que le parti ferait en sorte que les cégeps retardent la rentrée scolaire de deux semaines, pour qu’elle commence au lendemain de la fête du Travail?

CAQ : Cette option n’est pas envisagée.

PLQ : Le PLQ se dit sensible à l’impact du départ de la main-d’œuvre étudiante à cette période de l’année, mais considère que le seul impératif qui devrait guider les décisions touchant le calendrier scolaire est la réussite des étudiants.

QS : Le parti n’a pas répondu à la question.

PQ : En attente de réponse.

PCQ : En attente de réponse.

Est-ce que le parti s’engage à mettre en place une autre méthode de vérification des boissons alcooliques que le timbre de droit?

CAQ : Pour la CAQ, le timbre de droit est pour l’instant le seul outil permettant d’appliquer la réglementation du secteur. Elle n’envisage pas de mettre en place une autre méthode de contrôle, mais elle reste ouverte à écouter et étudier les suggestions de l’industrie.

PLQ : Concernant les timbres de droit, le PLQ considère qu’il s’agit effectivement un reliquat d’une autre époque qui comporte son lot d’inconvénients. Selon le PLQ, il est évident que la question des timbres de droits serait revisitée au cours d’un mandat libéral.

QS : Le parti n’a pas répondu à la question.

PQ : En attente de réponse.

PCQ : En attente de réponse.

Est-ce que le parti compte accorder le droit d’agir à titre de cavistes aux différents restaurants du Québec?

CAQ : La CAQ ne prévoit pas permettre aux restaurants d’agir comme cavistes. Elle croit que l’élargissement des services doit passer par la SAQ.

PLQ : Le PLQ se dit intéressé par l’idée de permettre aux restaurateurs de devenir cavistes. Cependant, pour s’assurer qu’une telle réforme soit effectuée sur des ancrages solides, des consultations avec l’ensemble des parties intéressées devront être effectuées de même qu’une analyse de l’impact d’une telle mesure.

QS : Le parti n’a pas répondu à la question.

PQ : En attente de réponse.

PCQ : En attente de réponse.

 

Nouvelles connexes